(...une corde à linge tendue entre les plis du ciel pour y accrocher toutes sortes d'étoiles filant entre les pages...)

par Citlali, dessinatrice, glaneuse d'histoires en papier

Lisboa Porto - Journal des villes invisibles ( I )


    Première édition en 3 exemplaires, deuxième tirage en cours, impression numérique de monotypes issus du carnet de voyage, couverture en papier découpé et imprimé à la main.






La collecte qui est à l'origine du projet a pour but de faire émerger, par la voix des habitants même, une matière qui reflète la ville d'un point de vue géographique et fictionel (les deux étant liés puisque toute carte est en soi une représentation...).

Connaître une ville à travers des regards singuliers, des indications assez floues pour qu'elles se prêtent à la promenade... Le but est de prendre la tangente, sortir des lieux trop balisés parce-que touristiques. Surtout, sortir de la vision toute faite qui nous est servie dans les guides par exemple.
Il y aura des lieux "connus" sur mon chemin, difficile de l'éviter, mais l'idée ici est de se placer légèrement en décalage pour voir, au pied du monument, la petite histoire.

Quelle est la ville que les hommes inventent, comment la coucher sur papier ?

"Il n'y a rien de meilleur que marcher pour trouver des histoires (...) Il m'a suffi de le faire, passant dans les rues des villes Italiennes pour voir les histoires m'emboîter le pas, me rattraper, engager la conversation, proposer leurs services et se glisser dans mon livre. Je les ai dessinées comme elles venaient, au fil du temps, en marchant. Il n'y a rien d'autre dans ce "journal" que le plaisir de raconter des histoires."
David B. en exergue de "Journal d'Italie"


Un projet à suivre sur le blog:
http://umacidadepodeesconderoutra.blogspot.fr/