(...une corde à linge tendue entre les plis du ciel pour y accrocher toutes sortes d'étoiles filant entre les pages...)

par Citlali, dessinatrice, glaneuse d'histoires en papier

28.5.12

expos à voir absolument !!!

Pour ceux qui passent à Nantes !!! jetez un coup d'oeil sur les images de Maina
et pas loin de Nantes, à Indre allez faire un tour dans l'univers de Sophie Morille
en plus c'est au bord de la rivière, dans une chouette petite boutique: Les Moindres Petites Choses



"Mis ojos negros", la série de livres-mouchoirs est terminée...
L'échange de petits livres commence, en ce moment même ils entament leur traversée depuis le Mexicque, l'Argentine.
Voici une petite vidéo faite par Ana, une des artistes participantes sur ses livres:



27.5.12

poésie à la sauvette

après les dessins roulés distribués dans la rue...il faut croire que ce genre de cadeau pas vu pas pris m'a plu...
et c'est un petit chantier qui commence pour fabriquer des objets à distribuer ou à coller dans les lieux choisis pour l'essaimage...

Le principe est simple: imprimer des poignées de mots sur des supports inhabituels (autres que le livre ou des livre-objets comme y disent...) pour pouvoir plus facilement les éparpiller, gratuitement bien sûr.
exemple:
- poème du courant d'air imprimé sur une girouette en papier


- guirlandes de textes avec "PRIERE D ACCROCHER SUR LA VOIE PUBLIQUE"

- texte écrit sur les lanières d'une petite annonce avec possibilité d'embarquer une phrase

- feuilles à rouler
- texte roulé dans un tube de colle (vide!)
- et toujours les confitures de mots que j'avais commencé à faire, dans leur pot traditionnel de la bonne Mère...

Nooon pas les petits messages avec un sucre dedans pour les jeunes mariés faut pas pousser !

Je suis en train de rôder ma minuscule imprimerie mobile pour éventuellement écrire des messages-minute sur place.

Je n'ai rien inventé ça existe déja au Portugal les petites annonces détournées et le coup du tube de colle c'est chez Utopia ambulante que j'ai vu ça.



24.5.12

P A P E R G I R L

Avec CHA, on a répondu au projet Papergirl de la Louvière en Belllgique ! 
Papergirl est un projet initié à Berlin en 2005 par Aisha Ronniger, 
qui invite toute personne créative à remettre une série de dessins, 
peintures, affiches, autocollants, ...
Tout ce qui peut être roulé. L'ensemble des oeuvres récoltées sera ensuite
exposé (ni sélection, ni jury) avant d'être distribué dans la ville à tout hasard
en vélo, rollers, skate, ...
Le nom Papergirl est tiré des paperboys américains qui distribuent
des journaux à vive allure sur leurs vélos.
Une petite vidéo pour se faire une idée...

Et quelques images de nos petits rouleaux... déroulés...








13.5.12

A P P E L

Ceci est un appel à contribution pour un projet de récit illustré, qui sera réalisé au cours des mois prochains, dans les rues de Lisbonne et Porto.

Il s'agit de recueillir des histoires concernant quelques lieux de ces deux villes. Ces histoires, racontées par des habitants de ces lieux (même passagers) seront des balises sur le parcours que j'y mènerai, plaçant le regard aux côtés de ceux qui m'auront fait parvenir une anecdote, une incongruité urbaine, un rêve à tel ou tel endroit de la ville.
Chaque participant recevra en retour une copie du carnet où textes et dessins traceront ce parcours singulier. 

Le travail pourra être suivi sur 
umacidadepodeesconderoutra.blogspot.com/.


Cette collecte est faite pour adopter comme guide d'une ville, ses habitants. Jeter un coup d'oeil derrière la carte postale, prendre la tangente. Le carnet restituera les déambulations dans Lisbonne et Porto, telles que chacun les invente.

N'hésitez pas à faire passer cet appel à des proches qui connaissent Lisbonne ou Porto et qui voudraient les raconter....
Envoyer son histoire à: citlaliualia@gmail.com
Et puis surtout merci ! 
Citlali

2.5.12

migrations


              Le livre-objet se construit au fil des petites idées que je démêle entre deux allers-retours de
              machine... l'avantage de faire une série avec moi c'est que sitôt que j'ai fait une étape de la
              fabrication j'ai envie de tout refaire.... autrement. Au moins ça c'est pas du prévu d'avance !!


         


  Quelques jours que je griffonne, que j'écartèle des cartes avec l'envie de les faire causer... et puis là je ne lâche plus les ciseaux, c'est dans le tissu que j'essaie, des chutes pour mappamundi et d'ici peu quelque-chose de plus petit (le monde l'est paraît-il)et pis il s'agit d'envoyer ça de l'autre côté de la Grande Flaque)  à suivre...